Confinement : mes idées de la semaine !

En ces temps de confinement, certain.e.s ont envie de couture…
Voici ce que je partage à distance avec les participants au cours hebdomadaire de la MJC Nini Chaize à Aouste sur Sye ! Des idées, des inspirations… en attendant de se retrouver chaque mardi soir en vrai !
*

Semaine 2 : les trois idées de la semaine !

*

– Un tuto très basique : un sac à vrac

Avec le confinement c’est peut être l’occasion de se faire un joli petit stock personnalisé 🙂
Ce patron tout simple permet d’utiliser des chutes et un textile que vous avez déjà certainement : de la popeline de coton (c’est un tissu fin, en chaîne et trame). Vous pouvez en réalité utiliser ce qui vous plaît dans la mesure où le tissu est fin et non extensible. Le voile de coton ou de lin est aussi très bien et en plus il pèse moins lourd ! Le tissu extensible risque de ne pas vieillir très bien car il va se déformer avec le poids.
Bienvenue aux torchons, draps et même vêtement à remiser (exemple : manche de chemise).
Ce tuto est aussi l’occasion de vous partager Cousu Bio, un bonne adresse pour trouver des tissus responsables. J’ai rencontré les personnes à l’initiative de ce site lors d’un salon et ils m’ont donné confiance. Je trouve leur site vraiment intéressant.
*

– Faire un grand tri dans sa garde robe

pour redécouvrir tout ce que l’on a déjà, réfléchir à des transformations/retouches de ce que l’on ne porte finalement pas trop parce qu’il y a un petit truc qui gêne…et ne garder que ce qui nous fait vraiment plaisir à porter. Une sorte de grand ménage de printemps, en profondeur… et tout le bien être que ça apporte 🙂

Et pourquoi ne pas envisager un Troc de fringues en sortant du confinement pour faire tourner et se réapprovisionner en nouveautés… !
*

– Une petite vidéo,

que vous connaissez peut être déjà, elle parle des vêtements, de la mode, de notre rapport au vêtement, de tout ce que l’on connaît déjà et de certaines choses que l’on ignore sur la filière textile. Elle dure 5 minutes, elle est drôle, son contenu est fourni et correct.
*
A bientôt ! Que ce confinement vous soit profitable et inspirant !

Masque en tissu

Masque en tissu

Comment faire ?

– Couper les 6 éléments : 2 en tissu du dessus (coton), 2 en polaire fine ou molleton, 2 en tissu du dessous (coton)

– Assembler les 2 tissus du dessus puis les 2 tissus du dessous puis les 2 tissus en polaire. Coudre côté bombé, les tissus mis endroit contre endroit ; coudre à 1cm du bord du tissu.

– Assembler les 3 épaisseurs : mettre le tissu du dessus et le tissu du dessous endroit contre endroit, mettre la polaire par dessus puis coudre à 1cm du bord du tissu en haut et en bas

! Ne pas coudre les petits côtés.

– Retourner.

– Coudre les coulisses : sur les petits côtés, replier 1cm puis à nouveau 1cm et piquer au bord.

– Surpiquer : coudre à environ 2mm du bord, en haut et en bas puis au centre du masque (dans le sillon de la couture d’assemblage)

– Insérer de l’élastique fin, un cordon, un ruban, un lacet, de la laine…dans les coulisses, à l’aide d’une petite épingle à nourrice.

————————————————————————————————————————————————

! Ces masques en tissu doivent être lavés quotidiennement à 30°C, avec un détergent classique, et avant le premier usage.

Ce modèle a été conçu à partir du protocole du CHU de Grenoble (https://www.francebleu.fr/infos/insolite/systeme-d-pour-se-fabriquer-des-masques-en-drome-ardeche-1584455391).

Les masques doivent être utilisés pour vous protéger (ils limitent les contacts mains/bouche, mains/nez et le passage des postillons des autres) et protéger les autres (ils limitent la transmission de vos postillons).

! En cas de coronavirus avéré, seul un masque « canard », type FFP2, vous protégera et protégera les autres.

Ce masque en tissu est un système D proposé en situation de pénurie de masques de soin.

Pour information à ce jour, selon les informations indiquées sur le site du gouvernement, le port du masque chirurgical n’est pas recommandé sans présence de symptômes ; il n’est pas indiqué sans contact rapproché et prolongé avec un malade. Le plus important : respecter les gestes barrières et la distanciation sociale ! 😉